Navigation – Plan du site

AMY de la BRETEQUE, François : Agrégé de lettres classiques, Maître de conférences en cinéma (Université de Montpellier III), habilité à diriger des recherches. Docteur de 3e cycle en littérature française du Moyen Âge (Université de Paris III, Sorbonne Nouvelle, 1986) et Docteur d’état (Université de Paris III, Sorbonne Nouvelle, 2000). Il a publié L’Imaginaire médiéval dans le cinéma occidental, Paris, Honoré Champion, 2004, 1280 p. et La Légende de Robin des Bois, Toulouse, Privat, 2001, 160 p. Il a également publié de nombreux articles sur le cinéma des premiers temps, les images du Midi dans le cinéma français, la question des archives, la génétique filmique, les représentations de l’histoire au cinéma et en particulier les images du Moyen Âge à l’écran.

BABAKHOUYA, Abdelmajid : Certifié d’arabe, professeur au Lycée François Mauriac (Bordeaux). Doctorant en linguistique anglaise (Université du Sud Toulon-Var), il travaille sur la sociolinguistique et la linguistique contrastive (anglais, français, arabe). Il s’intéresse à la civilisation (identité, altérité, bilinguisme, exil).

BASTOS, Jean-Claude : Metteur en scène. Il aborde la scène dans les années 70 par une approche de textes religieux du Xe siècle (« Hroswitha », en collaboration avec Clara Malraux) et par des perfor-mances au Musée d’Art Moderne de Paris. Il collabore pendant une dizaine d’années avec le Centre Dramatique de Toulouse comme comédien (La Vie de Galilée de Brecht, Le Révizor de Gogol), scénographe (L’Avare de Molière, La Musica de Duras), metteur en scène (La Dame assise d’après Copi, Mariana Pineda d’après Lorca). Il anime pendant quatre ans une Action Coopérative pour le Théâtre (Prix du festival international de Sitges pour le Coriolan de Shakespeare). Il fonde sa propre compagnie en 1986 (adaptation du Tremblement de Terre au Chili de Keist, La Vie est un songe de Calderon, Les Mots du mètre d’après les notes des astronomes J.-B. Delambre et P. Méchain). Il a adapté et traduit des textes de Shakespeare, Calderon, Lorca, et est auteur de textes originaux (Le Bout du monde, Le Moment du couple). Il se consacre à des ateliers de pratique artistique et a publié quelques articles sur sa pratique théâtrale.

BENVENUTI, Anna : Professeur d’histoire médiévale (Université de Florence). Elle s’est spécialisée dans l’étude des témoignages hagio-graphiques. Elle étudie l’histoire des représentations culturelles et des signes dont la société médiévale se sert pour exprimer son identité, en particulier la sainteté “au féminin” à l’époque du Bas Moyen Âge. À travers le rapport histoire/mémoire/légende, elle étudie actuellement l’ensemble des symboles d’appartenance de la civitas. Elle a publié de nombreux articles et a édité des ouvrages collectifs. Parmi ses principales publications figurent Pastori di popolo. Storie e leggende di vescovi e di città nell’Italia medievale, Florence, Arnaud, 1989, et « In Castro poenitentiae ». Santità e società femminile nell’Italia medievale, Rome, Herder, 1990.

BLANDEAU, Agnès : Maître de conférences en anglais (Université de Nantes), Docteur (Université de Paris IV-Sorbonne, 2002). Elle a publié Pasolini, Chaucer, and Boccaccio : Two Medieval Texts and Their Translation to Film, Jefferson, McFarland, 2006, 210 p. Elle s’intéresse à la mise en perspective de textes anglais du Moyen Âge avec leurs lectures cinématographiques. Elle a par ailleurs consacré des articles à la perception de l’époque médiévale et de l’œuvre de Chaucer par Peter Ackroyd. Ses recherches en cours portent sur le Pays de Cocagne à travers différents textes du Moyen Âge.

BORINGE, Bénédicte : Metteur en scène. Depuis plus de 15 ans, elle se consacre à l’opéra et aux spectacles musicaux, tout en explorant le champ du spectacle historique à travers des “son et lumière”, à travers des “petites formes” proches du public dans des monuments classés ou encore des oeuvres du patrimoine littéraire et musical. Les “Fêtes de Nuit” du château de Versailles, les “Nuits de l’Histoire” de Cholet, les “visites théâtralisées” du château de Clermont-en-Genevois, les “Cures d’Histoire” des Thermes nationaux d’Aix-les-Bains, les “tableaux vivants” des Aquascénies d’Aix-les-Bains, la mise en scène des mystères de La Passion d’Arras et du Jour du Jugement sont autant de réalisations destinées à ancrer le public dans ses racines culturelles.

BURT, Richard : Professeur d’anglais et de cinéma – Film and Media Studies (Université de Floride). Il a publié Licensed by Authority : Ben Jonson and the Discourses of Censorship (Cornell UP, 1993), Unspeakable ShaXXXspeares : Queer Theory and American Kiddie Culture (St. Martin’s, 1999). Il a co-édité un numéro spécial d’Exemplaria sur “Movie Medievalism” (2007) et a récemment dirigé la publication de Shakespeares After Shakespeare : An Encyclopedia of the Bard in Mass Culture and Popular Culture (Greenwood, 2006) et de Shakespeare After Mass Media (Palgrave, 2001). Il prépare la parution de Medieval Film and Media (2008).
http://www.clas.ufl.edu/~rburt/burtindex.html
rburt@english.ufl.edu

DEBAX, Jean-Paul : Professeur émérite de langue et de littérature anglaises (Université de Toulouse II), spécialiste du Moyen Âge et de la Renaissance. Son travail principal (non publié) porte sur le « Théâtre du Vice », un corpus d’« interludes » qui ont été la forme théâtrale la plus répandue et la plus féconde du XVIe siècle anglais jusqu’à la floraison des grands dramaturges d’avant 1575. Il a publié de nombreux articles sur différents aspects du théâtre « Tudor », sur d’autres sujets médiévaux et renaissants sur la théorie dramatique. Il s’investit actuellement dans la traduction de ce théâtre, ayant déjà réalisé une vingtaine de traductions.

DRAGOMIRESCU, Corneliu : Doctorant en anthropologie historique de l’occident médiéval (école des Hautes études en Sciences Sociales, Paris). Il travaille sur l’iconographie du théâtre médiéval, en particulier sur les manuscrits enluminés comme mode de fixation et de transmission. Lors de ses études de théâtre et de cinéma en Roumanie (Université Nationale d’Art Théâtral et Cinématographique “I. L. Caragiale”, Bucarest), il a été assistant réalisateur et scénariste (Alice au pays sans merveilles de Dario Fo et Franca Rame, 2003). Il s’intéresse à l’étude du traitement de l’histoire et de sa représentation au cinéma.

ENGLE, John : Maître de conférences en anglais (Université du Sud Toulon-Var), titulaire d’un Ph.D (UCLA). Il a enseigné à UCLA, Occidental College et Illinois Wesleyan University. Il a écrit de nombreux articles sur la littérature moderne et contemporaine, l’éducation américaine et la culture populaire.

GAGLIARDI, Isabella : Enseignant-chercheur en histoire médiévale (Université de Florence), Docteur (École normale de Pise). Elle travaille sur l’histoire des institutions ecclésiastiques et des mouvements religieux de la chrétienté au Bas Moyen Âge et au début de l’ère moderne, en particulier le culte des saints et la transmission de la mémoire hagiographique. Elle a publié Li Trofei della Croce. L’esperienza gesuata e la società lucchese tra Medio Evo ed Età Moderna, Rome, Edizioni di Storia e Letteratura Religiosa, 2005. Elle prépare la publication de Sola con Dio, la missione storica di Domenica da Paradiso a Firenze tra Medio Evo ed Età Moderna, Florence, Sismel.

GORGIEVSKI, Sandra : Agrégée d’anglais, Maître de conférences en anglais (Université du Sud Toulon-Var), Docteur (Université de Paris IV-Sorbonne, 1996). Elle a publié Le Mythe d’Arthur : de l’imaginaire médiéval à la culture de masse, Liège, CEFAL, 2003, 232 p., ainsi que de nombreux articles sur les résurgences de l’imaginaire médiéval aujourd’hui (cinéma, littérature, bande dessinée), en particulier sur le mythe d’Arthur, Lady Godiva, Beowulf. Elle travaille actuellement sur les représentations cinématographiques de l’ange (à paraître chez McFarland).

HILAL, Aziz : Agrégé d’arabe, professeur au lycée Victor Hugo (Poitiers), Docteur (Université de Bordeaux III, 1998). Sa thèse porte sur le commentaire de la Métaphysique d’Aristote, Kitâb al-hurûf (Le Livre des Lettres) du philosophe arabe Farabi (872-950), dont il prépare actuellement la publication. Il a participé à L’Encyclopédie Philosophique Universelle, T. II, Les notions philosophiques, Sylvain Aurous (dir.), Paris, PUF, 1992 - 1998 et à Philosophie Andalouse, Dominique Urvoy (dir.), « Fondation du roi Abdulaziz Ibn Saoud », Casablanca, 2007. Ses travaux portent sur les textes philosophiques arabes médiévaux.

LEROUX, Xavier : Agrégé de lettres modernes, Maître de conférences en langue et littérature médiévales (Université du Sud Toulon-Var), Docteur (Université de Paris IV-Sorbonne, 2003). Il consacre l’essentiel de ses recherches au théâtre religieux médiéval. Il a notamment édité Le Mystère de la Conception (thèse de doctorat) et Le Mystère de la Résurrection (à paraître dans la Pléiade). Ses travaux portent tout particulièrement sur la question de la nature du discours dramatique au Moyen Âge, envisagée dans son rapport avec la pratique théâtrale.

LLORCA, Denis : Metteur en scène et acteur. Fils de comédiens, il entre au Conservatoire National d’Art Dramatique (1966) et fonde sa propre compagnie (1967) : il met en scène Hugo, Corneille, Claudel, Cyrano de Bergerac, Ganzl, Calaferte, adapte Shakespeare en français (« Kings », 1978, 10h) et écrit une pièce originale « Hier dans la nuit de Zelda ». Il dirige le Centre Dramatique National de Franche-Comté (1982-1991) avec lequel il monte d’audacieux spectacles comme « Eux, les Possédés » d’après Dostoïevski (1982, 8h) et « Quatre Saisons pour les Chevaliers de la Table Ronde » (1989, 12h) dont il tire un film. Puis, avec sa propre compagnie, il porte à la scène, année après année, un ambitieux projet de sept spectacles s’inspirant des mystères médiévaux, avec des textes empruntés à la Torah, aux évangiles et au Coran, où le sublime se mêle au grotesque (« Les sept jours de la Bible », Festival d’Alba-la-Romaine, 1992-1998). Il met également en scène des opéras (Opéra de Lyon, Festival d’Aix en Provence) et fonde une société de production de films « Le Soleil du Matin » (1994) ; il se consacre ensuite à l’écriture, monte Les Misérables de Victor Hugo aux Arènes de Lutèce (1999), puis monte au théâtre Montansier de Versailles « La route de coyote » de Lance Henson et Jeff Hooper (2001) et tout dernièrement, avec sa companie “Sara Llorca”, « Le Singe égal du ciel » d’après Frédéric Tristan, sur la mythologie chinoise et indienne (2007).

MONICELLI, Mario : Réalisateur. Né à Viareggio, il débute sa carrière de scénariste avec La Granduchessa si diverte (1940), puis celle de réalisateur avec Al diavolo la celebrità et Totò cerca casa. (1949). De nombreux films à succès en ont fait un auteur classique de comédie “à l’italienne” : I Soliti ignoti (1958), La Ragazza con la pistola (1968), Un Borghese piccolo piccolo (1977), Amici miei (1975). Toujours attentif et critique vis-à-vis de la société italienne et de ses changements, il porte un intérêt particulier à la représentation de l’histoire au cinéma : La Grande guerra (1959) “Lion d’or” ex-aequo à Venise, I Compagni (1963) situé à Turin pendant une grève à la fin du XIXe siècle, Il Marchese del Grillo (1981) situé à Rome sous l’occupation napolénonienne. Il a réalisé trois films sur l’époque médiévale, dont deux comédies avec l’acteur Vittorio Gassman L’Armata Brancaleone (1966) et Brancaleone alle Crociate (1969), puis Bertoldo, Bertoldino e Cacasenno (1984). Dans les années 1990, alors que le cinéma italien est en crise, il réalise des longs métrages sur des thèmes contemporains : la remise en question du schéma familial dans la comédie Parenti Serpenti (1992), la guerre (Cari fottutissimi amici, 1994), les inquiétudes existentielles (Facciamo Paradiso, 1995) et tout récemment, à l’âge de 91 ans, une vision anti-héroïque de l’armée italienne (Le Rose del deserto, 2006).

OCELOT, Michel : Réalisateur. étudiant aux Beaux-Arts (Rouen), il intègre les Arts Décoratifs (Paris), puis le California Institute of Arts. Il s’oriente vers le cinéma d’animation, réalisant une trentaine de courts métrages qui lui valent de nombreuses récompenses : BAFTA pour Les Trois Inventeurs (1979), Prix spécial à Albi pour Les Filles de l’égalité (1981), César du film d’animation pour La Légende du pauvre bossu (1982). Il réalise son premier long métrage Kirikou et la sorcière (1998), puis Princes et princesses (1999), un montage d’anciens films du cinéaste conçus selon la technique des ombres chinoises, ouvrant la voie à un renouveau du cinéma d’animation à la française. Suit Kirikou et les bêtes sauvages (2005). Son premier film d’animation en 3D Azur et Asmar (2006), une fable sur la tolérance, reçoit un accueil triomphal à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes.

PALAZZINO, Andrea : professeur d’histoire du théâtre et du cinéma au lycée littéraire Toschi (Parme), Licencié en philosophie du langage (Université de Bologne), il collabore aux activités de recherche de l’Université de Parme sur le cinéma et l’histoire. Responsable de la formation à la Fondation Solares pour les Arts, il est auteur et réalisateur de documentaires et de fictions. Il collabore aux revues de culture politique et d’histoire contemporaine Critica, Conflitto et Zapruder.

  • Logo Laboratoire Babel
  • Logo Université de Toulon
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org