Navegación – Mapa del sitio

35 | 2017
Polichinelle, patrimoine immatériel de notre temps

Transferts et réécritures
Bajo la dirección de Simone Visciola

Accompagné des textes de Camillo De Felice

Difficile de définir Polichinelle. Pour Benedetto Croce, la complexité des définitions que les littéraires, les critiques d’art, les historiens, les psychologues ont tenté de donner à ce “personnage type” aux origines mystérieuses que la commedia dell’arte consacra en est la responsable. Figure devenue universelle, “incarnation ethnique” et patrimoine culturel non seulement de Naples et de sa région de l’Italie la Campanie mais aussi de la Méditerranée et de l’Europe. “En réalité, soulignait Croce, la raison de cette impossibilité à le définir est très simple (…) et aux choses simples, on ne pense pas !” .

Polichinelle ne désigne pas un personnage artistique déterminé, mais plutôt une “constellation de personnages”, dans des contextes et situations diverses : Polichinelle est en même temps le sot du village, le ridicule, l’avare, le gredin… des rôles qu’un seul nom vient synthétiser, derrière le masque noir et sous la tunique blanche. Des éléments qui ne peuvent être attribués sinon à lui, enracinés dans l’imaginaire collectif et en mesure de franchir les limites de l’espace et du temps. Si bien que la complexité des phénomènes qu’il évoque est présente dans de nombreuses expressions artistiques (théâtre, musique, littérature…) tout en parvenant à stimuler les réflexions d’auteurs tels que Johann Wolfgang von Goethe et Carl Gustave Jung, pour en citer quelques-uns.

Le théâtre de Camillo de Felice ouvre cette constellation complexe de personnages polichinellesques en révélant le langage et les gestes par le biais de textes originaux en dialecte napolitain - mis en scène par l’auteur depuis plusieurs années dans la Péninsule et au mois de septembre 2015 au sein de l’Université de Poitiers lors des journées européennes patrimoine - notamment Magnetismo, ‘A fatica ‘e Pullecenella Voglio fa’ Pullecenella. Une démonstration de comment Polichinelle a, à travers les temps, représenté, et représente encore aujourd’hui, non seulement les thèmes classiques liés à la commedia dell’arte, au théâtre aux masques, au carnaval… Mais il tient à montrer comment cette figure a pu s’enraciner dans les us et coutumes, dans les traditions culturelles, religieuses, magiques de territoires divers au point de se manifester encore avec toute sa vivacité dans la société contemporaine.

  • Logo Laboratoire Babel
  • Logo Université de Toulon
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org