Navigation – Plan du site

Contributeurs

p. 317-322

Texte intégral

1Cyril Barde est ancien élève de l’ENS de Lyon et agrégé de Lettres modernes. Il prépare une thèse sur les rapports entre littérature et Art Nouveau autour de 1900, sous la direction de Jean-Nicolas Illouz (Université Paris 8).

2Béatrice Brottier, membre du Groupe de recherches interdisciplinaires sur l’histoire du littéraire (Grihl, Paris 3-Sorbonne nouvelle/EHESS), a publié « Je n’estime pas moins tes lettres que ses armes ». La poésie d’éloge du premier XVIIe siècle dans les recueils collectifs de Toussaint Du Bray (Paris : Honoré Champion, 2015). Ses recherches portent sur la poésie du XVIIe siècle, le discours épidictique, la représentation du pouvoir et les questions éditoriales.

3Stéphane Chaudier est professeur de langue et littérature françaises des XXe et XXIe s. à l’université de Lille 3. Spécialiste de Proust, il s’intéresse aussi à la chanson française contemporaine et a publié « La chanson d’amour, l’émotion, l’idée : éléments de dramaturgie métaphysique », dans la Chanson : du collectif à l’intime, ouvrage collectif dirigé par Joël July, Aix-Marseille, Presses Universitaire de Provence, 2016.

4Amandine Cyprès travaille sur la théorie littéraire et plus précisément la poétique et la narratologie. Essentiellement tournées vers les genres poétique et narratif du début du XXe siècle (École Fantaisiste, Proust), ses recherches sur l’articulation des discours littéraires et argumentatifs portent aussi sur d’autres genres et siècles (discours scientifique chez Verne, critique dans le théâtre d’Amélie Nothomb...). Outre les questions liées aux entrecroisements génériques, elle travaille sur les littératures à contraintes et de second degré (notamment réécritures et adaptation cinématographique de La Recherche). Sa thèse intitulée Poétique(s) de la poésie, le cas Tristan Derème, paraîtra prochainement chez Honoré Champion, et elle envisage également de publier les œuvres complètes de ce poète – poéticien.

5Stéphane Duchatelez, certifié de Lettres Modernes, poursuit actuellement un doctorat de Sciences du Langage sur la communication poétique, sous la direction de Michèle Monte, sur un corpus de poèmes d’Henri Michaux et Jacques Roubaud. Le but de cette thèse est de mener une réflexion sur les modalités d’apparition de l’effet poétique, en travaillant principalement sur des textes non versifiés, et en privilégiant une approche pragmatique et cognitive.

6Suzanne Fraysse est normalienne agrégée et enseigne la littérature américaine à l’université de Provence. Elle est l’auteure d’une étude sur les lecteurs fous dans l’oeuvre de Nabokov (PUP, 2000) et sur un intertexte latent (les récits d’esclaves) dans La lettre écarlate de Hawthorne (Harmattan, 2009). Ses articles, portant sur un corpus varié, étudient essentiellement le rôle du lecteur.

7Yannick Gouchan est professeur des universités à Aix-Marseille, membre du Centre Aixois d’Études Romanes (CAER) et membre de l’équipe éditoriale de la revue Italies. Il a travaillé sur la littérature italienne et notamment sur la poésie. Ses publications portent sur l’œuvre de Pascoli, Bertolucci, Sereni, Quasimodo, et d’autres poètes italiens contemporains. Il a publié récemment, avec Luca Bani, un essai sur la représentation de l’enfant dans la poésie entre XIXe et XXe siècles (La figura del fanciullo nell’opera di D’Annunzio, di Pascoli e dei crepuscolari, Monduzzi, Milan, 2015). Il prépare actuellement un numéro d’Italies sur les Enfances italiennes.

8Joël July est maître de conférences en langue française et stylistique à l’université d’Aix-en-Provence (AMU, Aix-Marseille Université). Spécialiste de la chanson française (Les Mots de Barbara, P.U.P., 2004 ; Barbara, L’Intégrale, L’Archipel, 2012 ; Esthétique de la chanson française contemporaine, L’Harmattan, 2007 ; Chanson – Du collectif à l’intime, P.U.P., coll. « Chants-Sons », 2016), il cherche à circonscrire les effets popularistes (prosaïsme, néologie, (dé)figements, rupture d’énonciation, polyphonie, coq à l’âne, syntaxe, mise en voix) de cet art populaire. Stylisticien de formation, formateur et juré pour les concours, il s’intéresse tout particulièrement à la versification, la mixité des formes, les procédés de reformulation, les dispositifs narratifs. Il est cofondateur et actuellement président de l’AIS (Association Internationale de Stylistique).

9Hugues Laroche est chercheur associé au CIELAM (Aix Marseille Université). Il travaille plus particulièrement sur l’imaginaire du style dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Il a notamment publié un essai sur la représentation du soleil dans la poésie de cette époque (Le Crépuscule des lieux, Presses de l’Université de Provence, 2007) et un livre sur Jules Renard (Jules Renard, le réel et son double, Eurédit, 2010).

10Michèle Monte est professeure de linguistique et stylistique à l’Université de Toulon. Ses travaux de sémantique textuelle et énonciative portent sur l’élaboration et l’interprétation des discours politiques et médiatiques d’une part, de la poésie française contemporaine d’autre part. Elle a coordonné dans Babel. Littérature plurielles le numéro Élégies, édité des actes de colloques sur Aragon, André Salmon, Jean Malrieu, et écrit de nombreux articles sur l’énonciation et la textualité poétiques, étudiées dans des œuvres aussi diverses que celles de Reverdy, Ponge, Jaccottet, Lorand Gaspar, Jacques Roubaud, Jean Tortel, Antoine Émaz ou James Sacré.

11Vicente Enrique Montes Nogales est docteur en philologie française de l’Université d’Oviedo. Il enseigne à la Facultad de Turismo de Oviedo (Espagne). Spécialiste d’Amadou Hampâté Bâ, ses travaux portent principalement sur l’épopée de l’Afrique occidentale, le roman francophone africain et la littérature médiévale espagnole. Il travaille également sur les producteurs de la littérature orale africaine. Il collabore avec la Fondation El Pájaro Azul à la diffusion des cultures africaines en Espagne. Il participe aussi à un projet de recherche universitaire sur l’espagnol en tant que langue médiatrice de nouvelles identités.

12Cécile Richer est professeure agrégée de lettres classiques au lycée du Golfe de Saint-Tropez et chargée de cours à la Faculté de Lettres de l’Université de Toulon. Elle prépare actuellement sous la direction de Jacques-Emmanuel Bernard une thèse intitulée « L’ethos du poète dans les Fastes d’Ovide » dans la cadre du laboratoire Babel.

13Vladimir Schotter, enseignant du second degré, termine actuellement une thèse de doctorat ès lettres (langue et littérature françaises) intitulée : « Hérédiades, la fabrique du sonnet hérédien et de ses avatars mimétiques – poétique et critique » à l’Université de Toulon. Dans cette thèse, il envisage, outre les sonnets originaux des Trophées, tous ceux qui ont repris ou réécrit Heredia de quelque manière que cela soit.

14Charlotte Triou est ancienne élève de l’ENS de Lyon et agrégée de lettres classiques. Elle consacre ses recherches doctorales à la poésie française de la Renaissance. Elle est actuellement doctorante contractuelle en troisième année de thèse à l’Université Lumière Lyon 2 sous la direction de Michèle Clément. Ses travaux portent sur les recueils pétrarquistes français de 1538 à 1594, dans lesquels elle s’attache à mettre en lumière les traces d’un « ordinaire de la création » et la façon dont les recueils pétrarquistes relèvent d’un « exercice éthique » qui met en scène des itinéraires éthiques et poétiques dans le temps.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Contributeurs », Babel, 34 | -1, 317-322.

Référence électronique

« Contributeurs », Babel [En ligne], 34 | 2016, mis en ligne le 15 décembre 2016, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://babel.revues.org/4707 ; DOI : 10.4000/babel.4707

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Babel. Littératures plurielles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire Babel
  • Logo Université de Toulon
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org