Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Pilar Arnau i Segarra. Doctorante en Littérature catalane à l’Université des Îles Baléares (UIB), à Palma de Majorque. Membre de l’équipe de recherche LiCETC (Literatura Contemporània : Estudis Teòrics i comparatius). Ses recherches portent essentiellement sur la littérature catalane contemporaine, sujet sur lequel elle a publié une quarantaine d’articles académiques et plusieurs livres. En Allemagne, elle a été lectrice de catalan à la Ruhr-Universität Bochum et Professeur assistante à l’Université de Münster.

2Nicolas Balutet. Maître de Conférences en littérature et civilisation hispano-américaines à l’Université de Toulon. Membre du Laboratoire Babel [EA 2649]. Ses recherches portent sur l’ethnohistoire du Mexique précolombien et sur la littérature latino-américaine contemporaine (Mexique et Cuba, principalement). Dernier ouvrage : Poética de la hibridez en la literatura mexicana posmodernista (Madrid, Pliegos, 2014).

3Thomas Faye. Maître de Conférences à l’Université de Limoges. Après une thèse consacrée à l’analyse des processus sémiotiques et des enjeux linguistiques de la traduction intralinguale, sur un corpus médiéval, il oriente à présent ses recherches vers la relation du texte à l’image, à travers l’étude des processus de transposition, d’adaptation, de réécriture et de traduction. Il est l’auteur de plusieurs publications et communications sur la traduction des stéréotypes et des proverbes, sur les processus d’adaptation narrative de l’épique et étudie plus particulièrement désormais la représentation contextuelle en bande dessinée. L’objectif épistémologique de ces différents axes consiste à questionner les limites de la textualité et de la littéralité dans le surgissement du sens. Par ailleurs, sur le plan pédagogique, il dispense des cours de littérature et histoire du Moyen-Age, de linguistique, de traduction et de traductologie

4Sandra Gorgievski. Agrégée d’anglais, maître de conférences-HDR à l’Université de Toulon, docteur et habilitée à diriger les recherches de l’Université Paris 4-Sorbonne. Elle travaille sur les résurgences de l’imaginaire médiéval aujourd’hui, et actuellement sur les croisades. Elle a publié deux ouvrages – Face to Face with Angels. Images in Medieval Art and in Film (Jefferson, McFarland, 2010) et Le Mythe d’Arthur : de l’imaginaire médiéval à la culture de masse (Liège, Céfal, 2003) –, ainsi que des articles sur le mythe arthurien, Lady Godiva, Beowulf et la figure de l’ange. Elle a co-dirigé deux numéros de Babel-Littératures plurielles : Le Moyen Âge mis en scène, 15 (2007) et Littérature et cinéma, 24 (2011). Membre du laboratoire Babel, elle a co-dirigé et mis en ligne la collection Babel-Littératures plurielles.

5Aurélia Gournay. Agrégée de Lettres modernes et docteure en Littérature générale et comparée (thèse sur Don Juan en France au XXe siècle : réécritures d’un mythe, soutenue en 2013 sous la direction de Daniel-Henri Pageaux). Actuellement PRAG de Lettres modernes à l’Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle, au sein de l’UFR arts et médias. Recherches actuelles autour de l’intermédialité et de l’hybridité, en lien notamment avec les réécritures contemporaines des mythes.

6Belén Hernández Marzal. Maître de conférences à l’Université « Jean Moulin » – Lyon 3, rattachée à l’équipe de recherche MARGE et membre associée du LER (Paris 8). Elle a soutenu en 2008 sa thèse sur L’écriture de Gilberto Owen : une poétique du double. Ses principaux objets de recherche portent sur la poésie (Gilberto Owen, poème en prose, Xavier Villaurrutia), le cinéma (Almodóvar, Taretto) et les rapports entre littérature et cinéma (récriture et intertextualité, récriture du texte filmique en texte littéraire et vice-versa), métafiction et intermédialité. 

7Sabine Hillen. Enseignante à l’université d’Anvers (Belgique). Spécialités : sociologie de la littérature, adaptation au cinéma et relations texte/image. Sa recherche récente à la Vrije Universiteit Brussel porte sur les structures narratives au cinéma et le genre du road-movie. Publications récentes : « My own private Idaho : sur le désir d’amitié chez Gus Van Sant », Amitiés : le cas des mondes américains, ed. Diego Jarak, Editions de la Promenade, Université de la Rochelle, 2013, pp. 189-210 ; L’Automne des idées, Symbolisme et décadence à la fin du XIXe siècle en France et en Belgique, articles de Christian Berg édités par Kathleen Gyssels et Sabine Hillen, Louvain, Peeters, 2013.

8Roxana Ilasca. Doctorante à l’Université Stendhal-Grenoble 3 (ILCEA4). Thèse sous la direction de M. Georges Tyras, portant sur la « génération mutante » en Espagne. Thèmes de recherche : la littérature espagnole au XXIe siècle, les pratiques transdisciplinaires de l’écriture littéraire, l’interaction entre la littérature et les nouvelles technologies. Publications : « L’œuvre narrative d’Agustín Fernández Mallo ou le laboratoire du réel », Hispanística XX, n° 30 ; « La experiencia transmedial en Alba Cromm de Vicente Luis Mora », Texto Digital, vol. 11, n° 1 (2015) ; « Agustín Fernández Mallo et le texte palimpseste : le remake littéraire et la question de l’identification des œuvres », Textes et contextes, n° 10 (2015).

9Alina Kornienko. Après un premier cycle d’études supérieures effectué, d’une part, à la Faculté des Langues Etrangères de l’Université d’Etat de Moscou (en tant que spécialiste dans les domaines de la traduction et des aires géoculturelles) et, d’autre part, dans le département de littérature française du Collège Universitaire Français de Moscou, Alina Kornienko a bénéficié d’une bourse Master « Ile-de-France » pour obtenir un Master 2 de littérature française à l’Université Paris 8. Actuellement, elle est doctorante-boursière dans la même université, où elle est rattachée à l’École doctorale Pratiques et théories du sens (équipe de recherche EA 7322 : Littérature, Histoires, Esthétique).

10Lucie Lavergne. Agrégée d’espagnol et Maître de conférences à l’Université de Clermont-Ferrand. Elle est spécialisée en poésie espagnole contemporaine et a consacré sa thèse au rythme et à l’espace de l’écriture, dans six recueils poétiques du XXe siècle de Rubén Darío, Juan Ramón Jiménez, Rafael Alberti, Vicente Aleixandre, Pere Gimferrer et Leopoldo María Panero. Ses articles traitent de la visualité du texte et du lien texte-image, notamment dans la poésie expérimentale et visuelle, des années 1960 à aujourd’hui. Elle prépare par ailleurs un ouvrage sur les figures érotiques dans la poésie contemporaines, à paraître en 2016 chez Classiques Garnier.

11Florence Leblanc. Doctorante au sein du programme de « Littérature, arts de la scène et de l’écran » de l’Université Laval (Québec). En tant que coordonnatrice des Éditions J’ai VU de 2009 à 2012, elle a collaboré à plusieurs ouvrages consacrés à la photographie. S’intéressant aux différents rapports d’intermédialité entre le cinéma et les arts visuels, elle a travaillé à titre d’auxiliaire de recherche pour le projet Montréal, une métropole du 19e siècle. Culture visuelle, urbanité et modernités sous la direction de Jean-Pierre Sirois-Trahan (Université Laval) et est membre du groupe de recherche interuniversitaire Atelier/Mobilité/Déplacement dirigé par Richard Baillargeon (École des arts visuels de l’Université Laval). Au titre d’artiste, elle a présenté son travail à l’occasion de nombreuses expositions solos et collectives, au Québec et à l’étranger, notamment à Nice et à Sao Paulo.

12Emmanuel Molinet. Diplômé de l’école supérieure d’art de Metz (DNSEP Art) puis de l’Université de Metz (DESS médiation culturelle), il a été chargé de cours en Arts plastiques à l’Université de Metz. Également curateur d’expositions, artiste et concepteur de livres d’artistes en collaboration avec Richard Meier, il s’est consacré, dans le cadre de son doctorat soutenu à l’Université de Lorraine, à une recherche en arts et esthétique : L’hybridation, un processus décisif dans le champ des arts plastiques. De la figure à la culture hybride. Il est Chercheur Associé à l’Université de Lorraine et mène une activité de curateur ainsi que de critique d’art.

13Alice Pantel. Agrégée d’espagnol, docteur en littérature contemporaine espagnole, maître de conférences à l’Université « Jean Moulin » – Lyon 3. Membre de l’équipe MARGE, elle est l’auteur d’une quinzaine d’articles portant sur la production romanesque espagnole la plus récente et, notamment, les liens qu’elle entretient avec les nouvelles technologies.

14Marika Piva. Docteur en littérature française. Spécialiste de Chateaubriand (Memorie di seconda mano. La citazione nei Mémoires d’outre-tombe di Chateaubriand, 2008 ; Chateaubriand face aux traditions, 2013), elle est membre d’un groupe de recherche sur les littératures européennes de l’extrême contemporain. Elle est l’auteur de la première monographie sur Chloé Delaume (Nimphaea in fabula. Le bouquet d’histoires de Chloé Delaume, 2013) et s’intéresse notamment à l’hybridation des genres, aux écritures du Je et à la réécriture des contes de fées.

15Daniela Ricci. Titulaire d’un doctorat soutenu à l’Université « Jean Moulin » de Lyon (en codirection avec la Howard University de Washington), Daniela Ricci est actuellement Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche en études cinématographiques à l’Université Paris Ouest-Nanterre et chercheuse associée à l’équipe Marge de Lyon 3. Ses recherches portent sur les films contemporains d’Afrique et de ses diasporas. Elle est membre de la Fédération africaine de la critique cinématographique (Dakar) et a réalisé un documentaire, Imaginaires en exil. Cinq cinéastes d’Afrique se racontent.

16Julien Roger. Maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne Paris IV. Membre du CRIMIC (composante Séminaire Amérique Latine). Domaines de recherches : Littérature argentine (XIXème-XXIème siècles), Leopoldo Lugones, théorie littéraire.

17Juan Senís. Docteur en Littérature espagnole (Universidad de Castilla-La Mancha, 2004) après avoir obtenu un DEA d’études romanes à l’Université de Montpellier (1998). Il a été lecteur d’espagnol à l’Université de Strasbourg (1997-1999) et Visiting Scholar à l’University of Illinois at Chicago (2002), à l’Università di Milano (2012) et à l’Università di Macerata (2014). Actuellement, il est profesor ayudante doctor à l’Universidad de Zaragoza. Son laboratoire de rattachement est le Grupo de Investigación ELLIJ (Universidad de Zaragoza) et il est aussi membre associé du groupe Marge de l’Université Jean Moulin de Lyon. Ses principaux domaines de recherches concernent la littérature pour enfants et la littérature féminine. Il est aussi l’auteur des livres pour enfants : Un viaje nunca visto (La Fragatina, 2015), Geno (OQO Editorial, 2013) et Astrizia y los asteroides (UCLM, 2006). Il soutient enfin le blog sur la poésie pour enfants : www.dulcepepinillo.blogspot.com.es.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Contributeurs », Babel, 33 | -1, 311-315.

Référence électronique

« Contributeurs », Babel [En ligne], 33 | 2016, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://babel.revues.org/4563 ; DOI : 10.4000/babel.4563

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Babel. Littératures plurielles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire Babel
  • Logo Université de Toulon
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org